Quels conseils pour mieux s’adapter au changement d’heure ?

0
168
sommeil
© Getty Images

Passage à l’heure d’été : Quels conseils pour mieux s’adapter au changement d’heure ?

Dans la nuit du samedi 28 mars au dimanche 29 mars 2020, nous changerons d’heure pour passer à l’heure d’été. Nous avancerons tous nos montres et réveils d’une heure. Dimanche 29 mars, à 2 h, il sera en fait 3 h. Le changement d’heure, qui permet de synchroniser le temps d’ensoleillement et l’activité quotidienne, n’est pas sans conséquence pour l’organisme.

changement d'heure
© Pinterest

Avancer ou reculer les horloges : le pense-bête

Qui ne s’est jamais poser la question « Est-ce qu’on avance ou est-ce qu’on recule d’une heure ? ». Chaque année, c’est la même question, alors pour le retenir une fois pour toute, on se dit que l’on recule d’une heure en octobre, donc pour le passage à l’heure d’hiver et par opposition, on avance d’une heure pour le passage à l’heure d’été.

Quelles conséquences pour l’organisme ?

Le changement d’heure fait perdre une heure de sommeil. Ce manque de sommeil peut provoquer une chute de l’attention, occasionner de la somnolence, de la nervosité ou dégrader l’humeur.

s'adaoter au changement d'heure
© Pinterest

Quels conseils pour mieux s’adapter au changement d’heure ?

Il est possible de s’adapter au passage à l’heure d’été en adoptant certains comportements simples qui permettent à notre horloge biologique d’anticiper ce changement de rythme jour-nuit.

  • Se lever un peu plus tôt pendant plusieurs jours en mettant notre réveil 20 à 30 minutes plus tôt que l’heure habituelle dans les jours qui précèdent le changement d’heure.
  • Se coucher plus tôt la veille du changement d’heure est déconseillé car il est difficile de s’endormir à la demande.
  • S’exposer le matin à la lumière naturelle qui est notre principal synchroniseur externe.
    Pratiquer une activité physique ou sportive pour favoriser la vigilance pendant la journée.
  • Eviter tout ce qui prolonge la veille comme l’exposition à la lumière le soir, la prise d’excitant comme le café en fin de journée qui retarde l’endormissement et rend le réveil à la nouvelle heure plus difficile.
  • Eviter pendant cette période de faire la grasse matinée le week-end, la sieste ou de pratiquer du sport en soirée.

Pour en savoir plus sur l’histoire et les avantages de cette pratique, c’est ici !