Comment bien vivre le passage à l’heure d’hiver ?

0
1374
Passage heure d'hiver
© Getty Images

Dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 octobre 2018, nous passerons à l’heure d’hiver. Nous reculerons tous nos montres et réveils d’une heure. Dimanche 28 octobre, à 3 h, il sera en fait 2 h. Certes nous allons gagner une heure de sommeil, mais parfois cela provoque des dérèglements dans la vie au quotidien. Voici quelques conseils pour bien négocier ce passage à l’heure d’hiver.

Avancer ou reculer les horloges : le pense-bête

Qui ne s’est jamais poser la question « Est-ce qu’on avance ou est-ce qu’on recule d’une heure ? ». Chaque année, c’est la même question, alors pour le retenir une fois pour toute, on se dit que l’on recule d’une heure en octobre et que l’on avance en avril.

Réveil
© Getty Images

Les conséquences du changement d’heure sur l’horloge interne

 

Le changement d’heure perturbe notre mode de fonctionnement interne.

 

Nous ne sommes pas tous égaux face à l’impact de ce changement d’heure sur notre organisme. Certains n’en ressentent jamais les conséquences. Pour d’autres, en revanche, cela déclenche une perte d’appétit, des difficultés à s’endormir, parfois des sautes d’humeur ou encore des troubles de la concentration.

 

Comment bien se préparer au changement d’heure ?

Tout régler la veille

Les personnes très sujettes au stress peuvent se sentir angoissées par les conséquences du changement d’heure, et notamment par le fait de devoir régler l’heure de tous leurs équipements électroniques. On se rassure, la plupart des matériels se règle automatiquement … mais si cela peut vous apaiser, vous pouvez tout régler à l’avance. Cela permettra également à l’organisme de s’habituer au changement d’heure avant qu’il ne survienne.

 

Pour les enfants

De nombreux médecins et psychologues conseillent d’anticiper le changement d’horaire, en particulier pour les enfants. Le changement d’heure perturbe beaucoup leurs habitudes, et peut leur faire perdre l’appétit, ou les rendre grognons. L’idéal est donc de décaler l’heure du souper, du coucher et du lever progressivement quelques jours avant.

Réveil bébé
© Getty Images

Se coucher plus tard

Un bon conseil pratique pour les « couche-tôt » est de se coucher plus tard (environ une heure) samedi soir. Ainsi, avec le même nombre d’heures de sommeil, vous vous réveillerez pratiquement à une heure habituelle.

 

Que faire si on est perturbé ?

Vous pouvez ressentir une forte fatigue après un changement d’horaire, voire une sensation de malaise. Il faut alors vous reposer au maximum, et surtout vous forcer à adopter un rythme de vie (travail, repas, heures de coucher et de réveil) correspondant à la nouvelle heure. Les symptômes disparaîtront en quelques jours.

sommeil apaisé
© Getty Images

Pour compléter cet article :

Décalage horaire ou changement d’heure comment se resynchroniser ?